Que faut-il savoir avant de mettre les écarteurs d’oreilles

Écarter les oreilles est devenu une tendance qui ne cesse de gagner en popularité. Tout le monde peut le faire, mais il faut avoir beaucoup de courage pour le faire. La raison est assez simple. 

Écarter ses oreilles n’est pas une opération sans douleurs. Mieux, s’il n’est pas réalisé dans les meilleures conditions et suivant les bonnes pratiques, l’oreille peut être endommagée. Que faut-il savoir avant de mettre un écarteur d’oreille ?

A lire aussi : Comment choisir vos soins pour cheveux et barbe ?

Choisir la bonne taille

Pour choisir un écarteur d’oreilles, il faut tenir compte d’abord de ses convictions. Cela fait appel à un long moment de réflexion. En réalité, une fois que le premier pas est fait vers la pose de l’écarteur, il n’est plus possible de faire un retour. Il ne faut donc pas hésiter à visiter le site web pour mieux se décider.

Le secret, c’est de ne pas opter pour un écarteur de grande taille. Lorsque l’oreille est écartée au-delà de la limite, cela provoque des irritations et des difficultés de cicatrisation. Pour cela, les professionnels recommandent de choisir une taille convenable.

A lire aussi : Sextoy pour homme : une forme de divertissement démocratisée

L’écarteur d’oreille le plus conseillé, c’est celui dont la taille est de 2.4 mm. Il existe d’autres qui sont plus larges, mais son usage est fait par les personnes qui font preuve de beaucoup plus d’audace. Ainsi, il n’est pas rare de voir des personnes avec des écarteurs d’oreille dont la taille avoisine 10 mm.

Le matériel nécessaire

Pour écarter les oreilles, il est nécessaire de disposer de l’écarteur et du plug. Ce sont les premiers accessoires qu’il faut s’assurer d’avoir. Les écarteurs en acier inoxydable sont les plus recommandés pour le succès de l’opération.

Ces modèles sont faciles à nettoyer et ne présentent aucun danger particulier pour la peau. Comme accessoires, il est aussi recommandé d’avoir un écarteur en spirale et un buffalo. L’ensemble de ces matériaux garantit au poseur une bonne mise en place.

Ensuite, il est conseillé de mettre en place un dispositif d’hygiène. Cela passe par la mise à disposition des produits désinfectants. L’application de ces produits aide à désinfecter les plaies.

La pose de l’écarteur d’oreille

La première étape de la pose d’un écarteur d’oreille est la plus douloureuse. Pour réduire la douleur, il est conseillé de prendre un bain chaud. Le massage des parties à étirer aide aussi à minimiser la douleur. Certaines personnes optent pour l’usage des crèmes anesthésiantes. C’est également une option à ne pas mettre de côté.

Ensuite, il faut correctement se laver les mains, désinfecter le cône et les oreilles. Il faut maintenant introduire le cône dans le trou de l’oreille et veiller à ne pas le tourner. Lorsque cette phase est bien réussie, il faut utiliser un anneau en caoutchouc pour le maintenir en place.

Même si la pose d’un écarteur d’oreille semble être assez simple, il faut dire qu’il faut faire preuve de détermination et de beaucoup de courage pour y arriver. La motivation doit donc être plus forte pour réussir à le faire. 

Catégorie de l'article :
Copyright 2024. Tous droits réservés